Qualité/Normes

Certifier : un engagement fort

Qualité et environnement ont toujours été au cœur de la stratégie de développement du groupe. Un engagement validé par une démarche volontariste et novatrice de certification qui s’applique tant aux sites de production qu’aux produits commercialisés.

LA CERTIFICATION PRODUIT ET MATIERE

Dès 1983, SPHERE se place en précurseur. Il développe et participe à la mise au point de la norme NF Environnement pour les sacs-poubelle. Le groupe a dès lors poursuivi sa dynamique de certification. Aujourd’hui, la quasi-totalité de son offre, des matériaux employés aux produits, répond à des normes et des certifications officielles. 

 

Le Polyéthylène végétal

La dernière innovation environnementale du groupe est l’introduction du polyéthylène végétal, fabriqué à partir de canne à sucre. Un progrès qui contribue à réduire considérablement la facture carbone dans le secteur des emballages ménagers.

Le polyéthylène végétal utilisé est certifié bio-based.

 

Le Bioplastique 100 % biodégradable

Les produits réalisés en BIOPLAST® répondent à la norme EN 13432 : 2000. Elle atteste de leur parfaite biodégradabilité et garantit leur innocuité environnementale. Cette conformité est validée par l’obtention du label OK Compost créé par l’organisme belge AIB VINCOTTE et reconnu par l’AFNOR et le LNE, ainsi que par le label Compostable créé par l’organisme allemand Din Certco. 

Qu’est-ce que la biodégradabilité ? La biodégradabilité est l’assimilation d’un matériau par les micro-organismes jusqu’à ce qu’il ne reste plus que de l’eau, du CO2, du CH4 (méthane) et éventuellement des sous-produits (résidus, nouvelle biomasse) non toxiques pour l’environnement. 

Garantie par la norme EN 13432 : 2000, la biodégradabilité s'articule autour de quatre points principaux : 

  • Le contrôle des constituants impliquant la vérification de l’absence de métaux lourds.
  • Le seuil de biodégradabilité de 90 % doit être atteint en six mois maximum.
  • La désintégration : il ne doit pas subsister de fragments de matériaux supérieurs à 2 mm x 2 mm après douze semaines.
  • L’écotoxicité de l'humus.

 

Polyéthylène fossile

Partenaire de la pétrochimie, SPHERE collabore depuis de nombreuses années sur les polyéthylènes afin d’en améliorer les caractéristiques.

Cette connaissance permet au groupe d’utiliser les dernières générations de polyéthylène telles que le métallocène, le flexitène ou encore le supertène.

 

Polyéthylène recyclé

Le groupe SPHERE utilise des matières premières recyclées qui permettent de limiter les impacts sur l’environnement.

Tous les sites de production possèdent une unité de recyclage permettant de traiter les déchets internes au site. Ils récupèrent aussi les balles de sacs plastiques de la collecte sélective ou des déchets industriels. 

 

Emballage pour contact alimentaire

Le groupe SPHERE respecte l’ensemble des normes européennes et effectue des tests réguliers sur ses produits. Il vérifie que ses fournisseurs sont en conformité avec ces mêmes règlements. Le groupe se fournit exclusivement auprès de fabricants avec lesquels il travaille depuis plus de 20 ans, afin de garantir un respect absolu des normes en vigueur et une parfaite traçabilité de ses produits.
SPHERE travaille avec ses fournisseurs à réduire, voire supprimer l’usage des plastifiants et se conforme strictement à la réglementation en vigueur.

 

 

CERTIFIER NOS SITES, UNE DEMARCHE D'AMELIORATION PERMANENTE

Conscient de l’importance de l’environnement dans sa stratégie de développement, le groupe s’engage depuis de nombreuses années dans la certification de ses sites.

  • La plupart des sites du groupe sont certifiés ISO 9001.
  • Deux sites, PTL (France) et SPHERE Nederland sont certifiés ISO 14001.

 

 Une approche pour le groupe qui permet de : 

  • Démontrer l’engagement des sites en tant qu’entreprises citoyennes, de renforcer la confiance des partenaires du groupe (clients, administrations, investisseurs, riverains, assureurs, etc.) en apportant une garantie supplémentaire.
  • Améliorer la maîtrise des coûts par une meilleure gestion des ressources.
  • Mobiliser l’ensemble des collaborateurs autour d’un projet commun qui améliore leur contexte professionnel.